Les équipes de football italiennes valent la moitié des autres – footballfootball.org

Categories

Les équipes de football italiennes valent la moitié des autres

Les équipes de football italiennes valent la moitié des autres

Le football continue d’être une excellente affaire, malgré les dégâts causés par la pandémie et malgré le fait qu’une partie de l’argent qui circule n’est pas dans le budget mais se retrouve dans des comptes offshore, comme l’a montré également le lundi 7 juin le Reportage diffusé.

Ceci est confirmé par le dernier Football Benchmark de KPMG, un cabinet d’audit néerlandais bien connu. Le bilan des 32 clubs les plus riches de la scène européenne, publié début juin, indique que malgré une baisse de la valeur moyenne de 15 % (environ 6 milliards au total), le football européen est en excellente santé : le Real Madrid, premier comme toujours , a une valeur d’entreprise (calculée par la somme des actifs et des dettes, en enlevant la trésorerie et les plus-values ​​de marché) d’environ 3 milliards d’euros. Ils sont suivis par Barcelone à 2,9, Manchester United à 2,7, le Bayern à 2,6 et Liverpool à 2,3. Puis les finalistes de Champions, City et Chelsea, le PSG et Tottenham, dernier du top dix de la Juventus avec 1,5 milliard. A la lecture du rapport, il est immédiatement évident la domination des équipes anglaises, qui placent 8 équipes sur 32 et 5 dans le top 10. Et – c’est la donnée la plus importante – que le top 10 vaut à lui seul plus que les 22 autres.

Vous vous souvenez de la Super League ? Le fait que 6 clubs sur 12 au total en faisaient la promotion ? Eh bien, le Football Benchmark de KPMG est une représentation plastique du fait que la Super League existe déjà. En examinant plus en profondeur le rapport, il s’avère que l’Atalanta, l’Ajax, l’Olympique de Marseille, l’Atletico Madrid et le Borussia Dortmund ont mieux fait financièrement et Schalke 04, Roma et Leicester ont fait moins bien. Et, surtout, il s’avère que les clubs italiens, bien qu’étant passés à sept avec l’entrée dans le top 32 de l’Atalanta, valent très peu par rapport aux autres. En fait, en ajoutant à la valeur de la Juve (1,5 milliard) celles de l’Inter (870 millions), de Naples (480), de Milan (430), de Rome (400), de l’Atalanta (360) et de la Lazio (300) nous avons une valeur moyenne de 620 millions soit moins de la moitié de la valeur moyenne des huit meilleurs clubs anglais, qui valent 1,6 milliard en moyenne, et des allemands (1,4). Et environ la moitié des six équipes espagnoles les plus importantes (1,3).

Encore une certification à la baisse de la valeur d’un mouvement footballistique qui n’a plus remporté la Ligue des champions depuis plus de dix ans et la Ligue Europa depuis le siècle dernier, alors qu’elle s’appelait encore Coupe Uefa. Quand on pensait dominer le monde (football) et quand la majeure partie de l’argent n’a pas fini dans le budget mais dans les comptes offshore.

Soutenez les valeurs !

Soutenez les valeurs !

Du côté de l’éthique, du climat, des droits et de l’égalité. Comètes. Sur le même sujet : Football: l'appel des amateurs de Lombardie "Arrête l'assemblage de la FIGC". Soutenez-nous !

Football en streaming | l'affiche
Sur le même sujet :
Web. La proposition prévoit que les titulaires des droits sur les événements…

Confidentialite - Conditions generales - Contact - Publicites - Plan du site - Sitemap