Football, la Super Legue est née. Il y a aussi l’Inter, la Juve et le Milan – footballfootball.org

Categories

Football, la Super Legue est née. Il y a aussi l’Inter, la Juve et le Milan

Football, la Super Legue est née. Il y a aussi l'Inter, la Juve et le Milan

Douze clubs de football européens ont annoncé avoir conclu un accord pour créer une nouvelle compétition de football en milieu de semaine, la Super League, « régie par les clubs fondateurs », à savoir Milan, Arsenal, Atlético Madrid, Chelsea, Barcelone, Inter, Juventus, Liverpool, Manchester City, Manchester United, le Real Madrid et Tottenham. On s’attend à ce que trois autres clubs rejoignent en tant que clubs fondateurs avant la saison inaugurale, qui devrait commencer «dès que possible».

« Les clubs – lit une note de la Juventus – ont accepté de participer à la Super League avec un projet à long terme. On s’attend à ce que d’autres grands clubs européens rejoignent le projet de Super League, de manière à former un noyau de clubs constitué d’un certain nombre de clubs. maximum de 15 membres fondateurs permanents, auxquels s’ajouteront, à chaque saison sportive, d’autres clubs selon un processus d’admission, pour un total de 20 clubs « .

L’UEFA, la CEA et le Premier ministre britannique Boris Johnson lui-même s’étaient déjà prononcés contre l’initiative, qui l’avait définie comme «  très nocive pour le football  ».

La Juventus a annoncé qu’elle avait déjà quitté l’ECA, l’Association des clubs européens, et Andrea Agnelli a également démissionné de l’exécutif de l’UEFA, précisant cependant que « les clubs fondateurs continueront à participer à leurs compétitions nationales respectives et, jusqu’au début effectif de la Super League, aux compétitions européennes « . La Fifa, pour sa part, a exprimé sa désapprobation d’une « ligue séparatiste européenne fermée en dehors des structures internationales de football » qui ne respecte pas « les principes fondamentaux de solidarité, d’inclusion, d’intégrité et de redistribution financière équitable ».

<< À la lumière des nombreuses demandes des médias et comme déjà indiqué à plusieurs reprises - lit la note de la Fédération - la Fifa tient à préciser qu'elle reste fermement en faveur du football solidaire et d'un modèle de redistribution équitable des ressources qui peut aider à développer le le football en tant que sport, en particulier au niveau mondial, étant donné que le développement du football mondial est la mission première de la Fifa ". "À notre avis, et conformément à nos statuts, toute compétition de football, nationale, régionale ou mondiale, doit toujours refléter les principes fondamentaux de solidarité, d'inclusion, d'intégrité et de redistribution financière équitable. De plus, les organes directeurs du football - ajoute-t-il. la Fédération - devrait employer tous les moyens légaux, sportifs et diplomatiques pour faire en sorte que cela reste ainsi. Dans ce contexte, la FIFA ne peut qu'exprimer sa désapprobation d'une ligue séparatiste européenne fermée en dehors des structures internationales de football et qui ne respecte pas les principes mentionnés ci-dessus " . << La Fifa a toujours été synonyme d'unité dans le football mondial - conclut-il - et invite toutes les parties impliquées dans des discussions animées à s'engager dans un dialogue calme, constructif et équilibré pour le bien du football et dans un esprit de solidarité et d'équité. La Fifa, bien sûr., fera tout ce qui est nécessaire pour contribuer à un chemin harmonieux vers l'avenir dans l'intérêt du football ".

Le club de la Juventus précise également que « les clubs fondateurs continueront à participer à leurs compétitions nationales respectives et, jusqu’au début effectif de la Super League, la Juventus pense qu’elle participera aux compétitions européennes auxquelles elle a le droit de participer ».

La banque américaine JPMorgan a confirmé qu’elle financera le projet de Super League européenne de football, porté par un groupe des clubs les plus riches qui secoue le monde du football. « Je peux confirmer que nous finançons l’opération », a déclaré à l’AFP un porte-parole londonien de la banque, ajoutant qu’il n’avait pas d’autres commentaires à ce stade.

« Ce sont des pensées que nous n’aimons pas, elles risquent de tuer notre ligue. Des choses désagréables surviennent et on s’est probablement moqué de nous ». Alors aux micros de Radio Anch’io sport Giovanni Carnevali ad del Sassuolo: « c’était une initiative qui se préparait depuis un certain temps, il faut attendre pour bien comprendre. Aujourd’hui, nous avons une réunion dans la Ligue et nous espérons que ceux-ci directement impliqué nous fera bien comprendre ce que nous voulons dire. Pour Superlega. Jouer au football aujourd’hui est très difficile, les plus grosses équipes ont plus de pertes et le système doit être revu. Mais dans le sport, il doit y avoir de la méritocratie, parfois être trop gourmand est un mauvais Tordre l’histoire du championnat n’est pas facile – ajoute Carnevali – De gros problèmes vont surgir et nous passerons par les voies légales. Ce serait dommage. Nous espérons pouvoir tout revoir. Il y a moins d’investissements que nous devons faire, pour être perçus comme passion et comme amour. Aujourd’hui, nous manquons de supporters, de cœur, de rivalité. Si nous ne pensons qu’à l’aspect économique, il vaut mieux que quelqu’un d’autre fasse du football. del Sassuolo, donc nous ne sommes pas intéressés. « 

(1/2) Nous devons défendre un modèle de sport européen fondé sur des valeurs et fondé sur la diversité et l’inclusion. Il n’y a pas lieu de le réserver aux quelques clubs riches et puissants qui veulent des liens sévères avec tout ce que représentent les associations:

« Il faut défendre un modèle sportif européen basé sur des valeurs, basé sur la diversité et l’inclusion. Il n’y a pas de place pour qu’il soit réservé aux quelques clubs riches et puissants qui veulent des liens étroits avec tout ce que représentent les associations: championnats nationaux, promotion. et relégation et soutien au football amateur de base « . Ainsi, sur Twitter, la vice-présidente de la Commission européenne Margaritis Schinas commente l’actualité de la naissance de la Superlega. « L’universalité, l’inclusion et la diversité sont des éléments clés du sport européen et de notre mode de vie européen », ajoute Schinas.

Confidentialite - Conditions generales - Contact - Publicites - Plan du site - Sitemap