Football et Covid, en 2021, ont perdu deux milliards de chiffre d’affaires. De la Juve à l’Inter, ceux qui souffrent le plus – footballfootball.org

Categories

Football et Covid, en 2021, ont perdu deux milliards de chiffre d’affaires. De la Juve à l’Inter, ceux qui souffrent le plus

Football et Covid, en 2021, ont perdu deux milliards de chiffre d'affaires. De la Juve à l'Inter, ceux qui souffrent le plus

La crise économique générée par Covid n’a pas épargné l’industrie du football en raison du manque de revenus des stades et de ceux des droits TV. Pour les 20 premières entreprises mondiales en chiffre d’affaires, il y en aura deux, les milliards de revenus qui partiront en fumée d’ici la fin de la saison 20020/2021. C’est ce qu’affirme l’étude annuelle de Deloitte sur la Football Money League, qui en est à sa 24e édition et qui photographie les effets de la pandémie sur la performance financière des plus grands clubs du monde en termes de chiffre d’affaires.

Manque de revenus

Manque de revenus

Les 20 meilleurs clubs ont généré un total de 8,2 milliards d’euros de revenus, en baisse de 12% par rapport à la saison 2018/19. Sur le même sujet : Calcio, la Serie A lancia l'account ufficiale su TikTok. La perte totale est de 1,1 milliard en raison notamment d’une réduction de 937 millions (-23%) des revenus des droits de télévision, de l’effondrement de 257 millions (-17%) des revenus des stades, qui ne sont que partiellement compensés par une augmentation de chiffre d’affaires commercial de 105 millions d’euros (+ 3%). Le chiffre d’affaires moyen des 20 meilleurs clubs en 2019/20 s’élève à 409 millions d’euros, soit une baisse de 55 millions d’euros par rapport à 2018/19 (464 millions d’euros par club).

A voir aussi :
(ANSA) - REGGIO EMILIA, 19 JAN - "Andrea et moi étions comme…

Le classement mondial

Mais qui est en tête du classement mondial de la Money League cette année? Le premier sur le podium est Barcelone avec 715,1 millions d’euros, suivi du Real Madrid, deuxième avec 714,9 millions d’euros. Déjà au sommet l’an dernier, avec un écart de seulement 0,2 million d’euros, le plus bas de l’histoire de la Money League. Ceci pourrez vous intéresser : Pic de chiffre d'affaires pour les grands noms du football européen: plus d'un milliard d'euros de chiffre d'affaires en moins. La troisième place revient au Bayern Munich (634,1 millions d’euros) et à la baisse on retrouve Manchester United (580,4), Liverpool (558,6), Manchester City (549,2), Paris Saint-Germain (540, 6), Chelsea (469,7), Tottenham Hotspur ( 445,7) et la Juventus (397,9) complètent le top dix, qui est resté inchangé par rapport aux années précédentes alors que 18 entreprises sur 20 étaient présentes l’année dernière dans la Money League.

Football: Naples; Osimhen, toujours positif pour le covid
Sur le même sujet :
L'attaquant reste isolé à la maisonRédaction ANSA NAPLES 11 janvier 202120: 28…

Les clubs italiens

Et parmi les Italiens? En tête du classement se trouve la Juventus qui se confirme première parmi les équipes italiennes à la dixième place du classement avec 397,9 millions de chiffre d’affaires (-13% par rapport à 2019). A peser, c’est la collecte manquée de la journée (-36%), la plus forte baisse de pourcentage parmi tous les clubs de la Money League et l’effondrement des revenus des droits TV de 41,8 millions d’euros (-20%). Les revenus commerciaux des Bianconeri, en revanche, ont vu une augmentation de 3,3 millions d’euros (+ 2%), « un résultat imputable au renouvellement des accords de sponsoring avec la marque Jeep (prolongé jusqu’en 2023/24) et avec Adidas ( jusqu’en 2026/27) « lit une note. L’Inter se confirme à la 14e place et reste avec 291,5 millions de chiffre d’affaires, en baisse de -20% par rapport aux 364,6 millions d’euros de 2019, en grande partie en raison de la baisse de 37% des revenus commerciaux provoquée par l’expiration d’une série d’accords avec des partenaires importants pour une valeur d’environ 45 millions d’euros par an. Voir l'article : Covid envoie le football dans le ballon. Avec un chiffre d’affaires de 176,3 millions, en baisse de -15% par rapport à 2019, il conquiert la 19e place de la Money League, Napoli qui a vu chuter les revenus des droits TV (qui représentent 72% des revenus totaux du club), de 12 %. Parmi les 20 premiers, Milan, à la trentième place avec 148 millions de chiffre d’affaires « également en raison de l’interdiction des compétitions de l’UEFA accordée l’année dernière ». Les Roms ne font pas partie du top 30 (ils avaient la 16e place lors de l’édition précédente), en grande partie à cause du manque de qualification pour la Ligue des champions.

Football à cinq: Bergamini "ouvrons une nouvelle voie"
Lire aussi :
(ANSA) - ROME, 20 JAN - La salle d'honneur Coni a a…

Incertitude

La pandémie a entravé l’augmentation des revenus et la relance de l’industrie du football qui dépendra de l’évolution de la circulation du virus et du retour conséquent des supporters dans les stades. Les partenaires commerciaux et radio et télévision pourraient, selon Deloitte Sports Business Group, «dans un état d’incertitude, les obligeant à reconsidérer leur investissement dans le monde du sport – lit une note. Voir l'article : Le football traditionnel est en train de mourir, selon les données: des jeunes en crise d'affection et une audience télévisée de pointe. Dans le même temps, cependant, la pandémie a mis en évidence l’importance du sport pour les communautés et la société dans son ensemble, éléments clés aux yeux des diffuseurs et des sponsors « .

Football: Boca Juniors remporte la première Coupe Maradona
A voir aussi :
(ANSA) - ROME, 18 JANVIER - Il est originaire de Boca Juniors,…

Confidentialite - Conditions generales - Contact - Publicites - Plan du site - Sitemap